4 étapes pour progresser avec SWIMBOT

: Retour au blog Posté par: SWIMBOT TEAM Dans: CONSEILS SWIMBOT Sur: jeudi, février 2, 2017 Commentaire: 0 Vues: 904

Découvrez la démarche pédagogique de SWIMBOT pour progresser en 4 étapes.

Deep Practice : Le talent, ça s’apprend !

Le Deep Practice est une méthode d’apprentissage qui peut être utilisée aussi bien pour les activités physiques qu’intellectuelles.

Une concentration et une attention tellement forte au détail où tout est calculé, réfléchi et corrigé instantanément rend cette méthode beaucoup plus efficace que n’importe quelle autre méthode d’apprentissage. Le talent, ça s’apprend ! On peut réussir et développer nos compétences dans n’importe quel domaine quelques soient nos prédispositions. Il s’agit d’élargir notre zone de confort, travailler et répéter sans cesse. Dans cet état d’esprit, même les échecs et les critiques deviennent source d’apprentissage et de développement.

Plus précisément, le Deep Practice repose sur 3 caractéristiques :

- La prise de conscience de l’individu sur ses actions. Il s’agit de ralentir et décomposer chaque mouvement ou processus de pensées.

- La ténacité : rater, faire des erreurs puis les corriger. En d’autres mots, apprendre de ses erreurs pour progresser.

- La répétition : il ne s’agit pas de faire des répétitions vides de sens. Nous parlons ici de répétitions « justes », celles du mouvement parfait. Et dans ce sens, répéter encore et toujours !

Le décryptage du talent repose sur des découvertes scientifiques révolutionnaires basées sur l’observation d’une substance isolante : la myéline.

Chaque compétence humaine, que ce soit dans le sport ou dans les activités intellectuelles est créée par des chaînes de fibres nerveuses qui transportent un signal électrique voyageant dans un circuit. Le rôle de la myéline est d’entourer ces fibres nerveuses, rendant le circuit hermétique et permettant ainsi au signal d’être plus fort et plus rapide. Et c’est en s’entraînant et en répétant un mouvement que notre cerveau produit de la myéline. Plus on s’entraîne et l’on répète un mouvement, plus on produit de la myéline, plus la couche est épaisse et ainsi plus le circuit sera isolé, rendant nos mouvements et nos pensées plus rapides et plus précis. Chacun peut générer de la myéline à travers le Deep Practice et à condition d’en avoir envie.

 

Appliquer le Deep Practice en natation

La méthode du Deep Practice a un potentiel très important en natation où la technique est reine. Si vous avez un défaut technique en natation :

1)    N’hésitez pas à ralentir le rythme de vos mouvements de bras pour comprendre ce que vous faites.

2)     Visionnez  ou faites vous montrer le geste que vous devriez réaliser puis le mauvais geste puis de nouveau le bon geste. Le “bon” permet de vous montrer ce vers quoi vous devrez tendre, la visualisation du mauvais geste vous permettra de prendre conscience que vous faites le mauvais geste, puis de nouveau le bon pour rappeler à votre cerveau ce que vous devez corriger.

3)    Faites vous corriger idéalement en temps réel : la correction instantanée augmente votre vitesse de progression.

4)    Répétez le bon geste encore et encore pour le rendre naturel et intégrer à votre nage jusqu’à ce qu’il devienne « mécanique ».

 

L’eau rend malheureusement la communication instantanée entre le coach et le nageur impossible.

Ce feedback en temps réel serait pourtant bienvenu dans ce sport. L’eau est un espace chaotique et le nageur évolue à l’horizontal. Or, notre référentiel naturel est vertical, ce qui induit une perte de repère. Par exemple, il y a souvent un grand décalage entre la perception qu’a le nageur sur ses mouvements et la réalité et l’eau empêche le coach de corriger instantanément son nageur.

 

Le Deep Practice avec Swimbot

C’est en s’inspirant du Deep Practice que SWIMBOT a été créé. Un petit appareil placé derrière la tête qui capte les mouvements du nageur et le corrige en temps réel grâce à des tonalités innovantes. Mais pas seulement. C’est également une méthode d’apprentissage grâce aux tutoriels 3D à visionner avant chaque séance qui permettent de s’imprégner du bon geste et de mémoriser les sons correctifs. Dans chaque tutoriel, il vous sera montré le bon geste, le mauvais geste, puis de nouveau le bon geste. Pourquoi montrer le mauvais geste ? Cela permet au nageur, une fois dans l’eau, de reconnaître son erreur et d’effectuer le bon geste en se corrigeant. Les signaux sonores accompagnent le nageur et le mettent en situation de Deep Practice.

Progresser avec SWIMBOT : 4 étapes à suivre 

Etape 1 : Comprendre les fondamentaux de la natation avec nos vidéos "Basics"

Etape 2 : Visualiser des animations 3D juste avant de vous exercer.

Etape 3 : Corriger sa technique en instantané avec le SWIMBOT. 

Etape 4 : Améliorer l'efficacité et réduire le coût énergétique.

A vous de jouer en suivant toutes ces étapes afin de progresser au niveau de la technique, jusqu'à avoir une nage fluide et naturelle. Une fois la technique améliorée, il faudra continuer à la travailler régulièrement avec des éducatifs et augmenter progressivement le niveaux des exercices sur le SWIMBOT.

La dernière étape, consistant à améliorer son efficacité et son coût énergétique, est cruciale pour les nageurs experts. Notre technologie accompagne le nageur et son coach dans leur préparation : exercices d'allure, Fartlek, fractionné; accompagnés du feedback de leur choix : détection de tempo, tempo fixe, tempo variable ( + coups de bras, SWOF, indice de nage*).

* Fonctionnalités à venir.

Commentaires

Laissez votre commentaire

Haut